Costa Croisières se sépare du Costa neoClassica et modifie son programme 2018

croisiere-costa-neoclassica

Grand chamboulement à venir chez Costa Croisières. La compagnie italienne a annoncé la vente du plus ancien navire actuellement exploité au sein de sa flotte : le Costa neoClassica.

Cette nouvelle était à prévoir car on trouvait le paquebot sur les sites de vente de navires depuis le milieu de l’année 2015. De plus, Costa Croisières s’apprête à recevoir quatre nouveaux navires dans les années à venir : deux unités de 135 000 G.T pouvant accueillir 4 200 passagers en base double entreront en service en 2019 et 2020 et seront exploitées en Asie alors que deux imposants navires de 180 000 G.T qui fonctionneront au gaz naturel liquéfié et auront une capacité maximale de plus de 6 600 passagers feront leurs débuts en 2020 et 2021. Costa Croisières n’avait donc plus besoin d’exploiter cette « petite » unité vieillissante, en vue des nouveaux géants des mers qui entreront au sein de sa flotte dans les années à venir.

Exploité depuis ses débuts par la célèbre compagnie à cheminées jaunes, surmontées d’un C bleu, il entame donc son ultime saison après une brillante carrière de 26 ans. Mais le départ du Costa neoClassica ne sera pas sans conséquence puisque Costa Croisières va devoir remodeler certaines de ses offres concernant les croisières en Méditerranée de la saison 2018.

 

Costa neoClassica, 26 ans chez Costa Croisières

Retour sur son histoire

Afin de saluer ce petit paquebot mythique au sein de Costa Croisières, revenons sur son histoire de plus d’un quart de siècle. A la fin des années 1980, Costa Croisières, compagnie maritime indépendante qui n’a encore été rachetée par le géant américain de la croisière, Carnival, souhaite renouveler sa flotte désormais vieillissante. Ainsi, elle signa avec les chantiers navals italiens pour la livraison de deux duos de paquebots, livrés entre 1990 et 1993. Parmi eux, se trouvait le Costa Classica, qui était à l’époque le plus gros paquebot battant pavillon italien, jamais construit, depuis le baptême du transatlantique Rex, en 1932. Pour anecdote, la construction du Costa Classica marqua également la première collaboration de la compagnie italienne avec les chantiers Fincantieri, qui ont bâti les trois quarts de la flotte moderne Costa Croisières.

Avec son aspect carré, la ligne de ce navire tranchait réellement avec les autres paquebots croisant dans le monde. Bien que ses dimensions nous paraissent dérisoires aujourd’hui, il faut savoir qu’à l’époque, elles étaient impressionnantes. Avec ses 221 mètres de long pour 30,80 mètres de large, sa capacité de 1 680 passagers et 590 membres d’équipage et sa jauge de 52 926 G.T, il était à l’époque, le plus gros paquebot jamais armé par Costa Croisières. De plus, sa jauge lui permettait de devenir le septième plus imposant navire au monde.

Sculpture "Ginger & Fred" dans l'atrium

Sculpture « Ginger & Fred » dans l’atrium

 

Surnommé « le navire au design intemporel », il fut aménagé par les plus grands artistes italiens de l’époque. Le sculpteur Arnaldo Pomodoro a réalisé une immense oeuvre en métal baptisée « La Sphère » afin d’habiller le centre de l’atrium fait de marbre et de métal : cette dernière déménagera plus tard dans l’atrium du Costa Deliziosa lors de son inauguration et sera remplacée par une sculpture en verre de Luciano Vitosi nommée « Ginger et Fred » en hommage à l’un des couples de danseurs les plus célèbres du cinéma hollywoodien. Certains bars du navire accueillent de ravissantes sculptures en bronze, représentant des femmes, imaginées par Isaac Maimon, alors que les murs du théâtre possèdent des mosaïques, réalisées selon des dessins d’Emilio Tadini.

Essentiellement exploité en Méditerranée, le Costa Classica a également navigué en Europe du Nord, ainsi qu’aux Caraïbes et en Amérique du Sud. Entre 2009 et 2014, il fut le second paquebot de la flotte à être transféré au marché chinois. Lors de son retour en Europe en 2014, il subira, entre les 08 novembre et 17 décembre une importante rénovation de 22,5 millions d’euros, afin d’être intégré à la gamme neoCollection. Il devint ainsi le Costa neoClassica, mais, contrairement à son cadet, le Costa neoRomantica, il ne verra pas son aspect extérieur modifier.  Le navire proposera pour la saison hivernale, des escapades de 14 nuits dans l’océan Indien vers l’Île Maurice, La Réunion, les Seychelles et Madagascar, avant de changer de cap, l’année suivante, pour des croisières vers l’Inde, le Sri Lanka et les Maldives tout en continuant à naviguer en Méditerranée pour la saison estivale.

 

Où est exploité le navire pour sa dernière année ?

Vue nocturne de Colombo

Vue nocturne de Colombo

 

Actuellement et jusqu’au 30 septembre 2017, le Costa neoClassica est déployé pour des croisières en Méditerranée orientale au départ de Bari ou Athènes/Le Pirée. D’une durée de 7 nuits, les croisières vous emmèneront découvrir les plus belles destinations de la Grèce, à savoir les îles de Corfou, Santorin et la festive Mykonos, où le navire fera escale durant près d’un jour et demi, le temps de découvrir le côté nocturne de cette destination hors du commun.

Puis, du 28 octobre au 24 novembre 2017, le navire entamera sa grande croisière de repositionnement d’une durée de 28 jours entre l’Italie et les Maldives. Il naviguera vers le sud de l’Italie et la Grèce mais aussi le canal de Suez, la Jordanie et Israël, Oman, et se terminera à Malé, la capitale des Maldives, que vous pourrez découvrir durant près de 36 heures, avant de regagner votre domicile.

Enfin, le navire réalisera ses derniers voyages pour le compte de Costa Croisières, en proposant, jusqu’au 10 mars 2018, des croisières dans l’océan Indien, d’une durée de 7 ou 14 nuits au départ de Malé ou de Mumbai, l’ancienne Bombay. Durant ces croisières, vous pourrez découvrir les paysages colorés de l’Inde mais aussi le Sri Lanka, ainsi que les panoramas colorés des Maldives.

 

Modifications des itinéraires 2018 en Méditerranée

Le Costa neoRiviera, successeur du Costa neoClassica

Costa Croisières avait déjà réalisé le programme du Costa neoClassica pour l’année 2018. Ce dernier était programmé pour effectuer de nouveau, un itinéraire de 7 nuits en Méditerranée orientale au départ de Bari avec escale à Corfou, Santorin, au Pirée ainsi qu’une nuitée à Mykonos. Si vous aviez déjà réservé une croisière sur ce navire pour l’année prochaine, sachez que ces croisières seront maintenues et qu’un autre navire de la gamme neoCollection assurera le programme : le Costa neoRiviera.

Le charmant petit Costa neoRiviera

Le charmant petit Costa neoRiviera

 

De taille similaire, le Costa neoRiviera est actuellement le plus petit navire de la flotte Costa Croisières. Construit à l’origine pour une compagnie grecque, il fut livré en 1999 par les mythiques chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire. Mesurant 216 mètres de long pour 28,85 mètres de large, il possède une jauge de 48 200 G.T et peut embarquer jusqu’à 1 670 passagers et 570 membres d’équipage. Contrairement au Costa Classica, il possède un nombre plus important de suites avec balcon privatif ainsi qu’une douzaine de cabine vue mer avec balcon. Avant son exploitation par Costa Croisières au début de l’année 2014, il a subi une rénovation.

Vous ne perdrez donc pas au change, en découvrant ce petit navire qui met en lumière les plus beaux endroits de la Côte d’Azur et de la Riviera Italienne.

 

Retour du Costa Victoria en Europe

Un autre problème se pose car désormais, qu’en est-il des croisières en Méditerranée occidentale qu’aurait du effectuer le Costa neoRiviera pour 2018 ? Rassurez-vous, si vous avez déjà réservé votre croisière pour l’année prochaine, vous partirez également.

Costa Croisières a décidé d’affecter le Costa Victoria, sur le programme qui devait normalement être effectué par le Costa neoRiviera. Ce navire, un peu oublié des croisiéristes européens, va faire son grand retour en Méditerranée après cinq années d’absence, ce dernier étant exploité pour le marché chinois depuis 2012.

Nettement plus imposant que les deux précédents, le Costa Victoria a été livré par les chantiers allemands Bremer Vulkan de Brême et a commencé sa carrière en juillet 1996. Mesurant 253 mètres de long pour 32 mètres de large, il possède une jauge de 75 166 G.T et peut accueillir jusqu’à 2 274 passagers et 890 membres d’équipage. Ce dernier comporte également 242 cabines vue mer avec balcon. 

Costa Victoria, navire au design moderne

Costa Victoria, navire au design moderne

 

Le 24 février 2018, le Costa Victoria partira pour une sublime croisière de repositionnement d’une durée de 21 nuits, entre Singapour et Savone. Durant ce périple, le navire réalisera des escales en Malaisie, en Inde, au Sri Lanka, à Oman, en Grèce et en Italie.

Puis, à partir du 30 mars 2018, le navire reprendra quasiment le même itinéraire que celui effectué actuellement par le Costa neoRiviera. Pour votre croisière au départ de Savone, vous ferez escale à Olbia, visiterez les trois îles des Baléares, Minorque, Majorque et Ibiza où vous resterez jusqu’à très tôt le lendemain et terminerez par Tarragone. Avant de démarrer sa saison en Méditerranée, le navire passera par les chantiers de Marseille, où il bénéficiera d’une rénovation de 14 jours.

 

Au cours de ses 26 années d’exploitation, le Costa neoClassica aura fait voyagé des milliers de passagers sur une grande partie du globe. Pour anecdote, il est, dans l’histoire de la compagnie, le quatrième navire à y avoir passé le plus de temps. Avec son départ, la page des navires véritablement construits pour Costa Croisières, avant son rachat par le groupe américain Carnival, se tourne un peu plus : désormais, il ne sont plus que deux, à savoir les Costa neoRomantica et Costa Victoria.

Vous savez désormais qu’il vous reste peu de temps, si vous souhaitez découvrir ce navire mythique de la célèbre compagnie italienne ou voyager une dernière fois à son bord. Contactez dès à présent, un de nos agents disponibles du lundi au samedi de 09 à 19h au 04 93 08 03 94. 

Thomas

Auteur: Thomas

Rédacteur web - Agence Azur Croisières Ayant découvert la croisière il y a près de 20 ans, je n'ai cessé depuis lors, de me documenter sur ce sujet. Mon expérience acquise au cours de mes voyages me permet de vous communiquer ma passion pour les navires de croisières au travers d'astuces et d'actualités. Au plaisir de vous lire et d'échanger sur le sujet

One comment
  • Bonjour,

    Et pour 2019, ils font quoi, les Costamen ? J’espère que ma croisière Staint-Denis –> Savone programmée pour le 14/03/2019 reste sur le neoRiviera, ex-Mistral de la compagnie FESTIVAL.

    Parce que le Costa Victoria, de conception bien plus ancienne (de type « XXème siècle, initialement sans aucun balcon, et avec des cabines très petites auxquelles on a greffé un balcon en 2001 ) que le Mistral, même s’il n’a que 3 ans de plus, on a déjà donné, et pas question de refaire une croisière à son bord…

    Et en plus, le bateau a été pour nous un élément important, car c’est une croisière « souvenir », puisque nous avons pris le Mistral trois fois en 1999 (il était tout neuf !), en 2000 et 2003 et que nous adorions ce bateau… de conception « XXIème siècle » (avec plus de 100 suites balcon et 6 superbes grandes suites balcon chambre séparée)… C’est d’ailleurs la faillite de FESTIVAL qui nous a amené à découvrir Costa dès mai 2004… sur Le Fortuna, puis le Mediterranea en juillet et le Magica (encore plus tout neuf) en décembre de la même année…

    J’espère donc que Costa va conserver au « neoRiviera » (que tous les « anciens » continuent avec nostalgie à appeler le Mistral en repensant à la « classe » du service 1999 – chaque suite avait *sa* table au restaurant du pont 6, et sans horaires ) ses croisières 2019… Merci à Azur de s’assurer de ce maintien. Sinon, il est évident qu’on annulera notre croisière… Le Victoria ? (comme d’ailleurs le Classica…) non merci !

    Ce serait pas cool pour Nathalie qui n’aurait plus qu’à tout recommencer pour notre programme 2019… 😉

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *