Actualité des compagnies

Les réponses de Costa face aux rumeurs du Concordia

Près d’un mois depuis le naufrage du Concordia, la compagnie Costa Croisières, salement amputée d’un de ses navires, a fait l’objet de tous les scandales et de toutes les tentatives d’escroquerie en tout genre.

Près d’un mois depuis le naufrage du Concordia, et la compagnie Costa Croisières, amputée d’un de ses navires, a fait l’objet de tous les scandales et de toutes les tentatives d’escroquerie en tout genre. En attendant, le pompage du carburant se poursuit depuis le 12 février et Costa se bat au quotidien contre ceux qui cherchent à tirer profit de cette tragédie, mais surtout , déploie tout ce qui est en son pouvoir pour que cet accident ne se reproduise jamais. Voici quelques points officiels, communiqués par Costa, pour se défendre de ce qui a pu être dit et des nombreuses rumeurs qui ont couru.

A propos de l’évacuation des passagers du Costa Concordia:

Malgré les difficultés liées à l’inclinaison du navire, le personnel, seul,  du Costa Concordia, tout grade confondu, a réussi l’évacuation de 4 000 personnes. Le renfort des secours de la police maritime, la Capitainerie du port, les pompiers, les gendarmes, les autorités de l’île et ses habitants a été apporté sur les 200 personnes restantes, puis au cours des heures et jours qui ont suivi l’évacuation.

A propos de la formation du personnel de bord:

La formation du personnel chez Costa répond à des normes internationales strictes, contrôlées et approuvées par l’Organisation Internationale du Travail (ILO). Chaque membre du personnel a reçu la formation et la certification BST (Basic Safety Training). De plus, les cuisiniers et serveurs sont également formés pour conduire les chaloupes de sauvetages, pour faire monter les passagers et les assister lors des opérations d’entraînement et de secours. D’après les témoignages, ces derniers ont tenu leur rôle de coordinateur au cours de l’évacuation.

En outre, le personnel reçoit une formation d’anglais et d’italien, de bon niveau en ce qui concerne le service a bord, et de niveau intermédiaire en ce qui concerne les mesures de sécurité.

A propos de la solidité financière de Costa:

La société Costa, économiquement forte et soutenue par ses assureurs est en mesure de couvrir les coûts liés à l’accident, que ce soit les indemnités versées, mais aussi les frais occasionnés par la perte et le démantèlement complet du navire.

A propos des rumeurs de passagers clandestins présents à bord:

Selon les procédures  officielles, les autorités portuaires étaient informées du nombre exact et inchangé de personnes présentes à bord, soit 3 206 passagers et 1 203 membres d’équipage.

Personnel et passager, chaque personne est photographiée et enregistrée lors de sa montée à bord et se voit remettre une carte Costa unique et nominative. A chaque escale, au débarquement et à l’embarquement, les photos sont comparées avec celles mémorisées par l’ordinateur, pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’échange de personnes pendant les escales.

En ce qui concerne les rumeurs sur le travail au noir:

Chaque contrat de travail est soumis à la législation italienne pour les personnes de l’UE et extérieures à l’UE. Par ailleurs, les fournisseurs de Costa doivent certifier qu’ils n’emploient pas de travailleurs mineurs, qu’ils respectent la parité hommes / femmes,  sans discrimination religieuse ou ethnique et l’égalité des salaires pour le même type de travail accompli. Deux fois par an, les autorités américaines et le RINA contrôlent le respect de ces normes.

En ce qui concerne les rumeurs de l'”inchino”:

Dans le langage marin, ce terme désigne la recherche d’une route plus sûre dans une mer difficile.

Si le fait de s’approcher des côtes n’est pas interdit et n’est pas en soi une pratique à risque, elle doit faire l’objet d’une autorisation ; « parfois nous l’avons autorisée parce que nous en avons eu connaissance,  d’autres fois nous pouvions ne pas en avoir connaissance, ce n’est pas en soi une pratique à risque, c’est une pratique sûre qui doit être adoptée avec les accords en bonne et due forme. »

 

Nous saluons Costa pour leur démarche et demeurons dans notre agence, très marqués par l’accident du Costa Concordia. Nous n’oublierons jamais et pensons très fort aux familles des victimes ainsi qu’à tous les passagers du Costa Concordia.

A propos de l'auteur

Aude Rochaix - Communication

Editeur - Responsable communication web chez Azur Croisières depuis 2008 - Passionnée par les croisières et les voyages, j'ai le plaisir de vous retrouver chaque jour sur nos réseaux sociaux pour échanger bons plans, promos et autres astuces sur notre passion commune. Au plaisir de vous lire et de vous renseigner.

1 commentaire

Laisser un commentaire