CroisiEurope augmente son offre maritime avec La Belle des Océans

 

Après avoir inscrit son nom au palmarès de la croisière fluviale, la compagnie française CroisiEurope va développer sa partie maritime grâce à l’achat d’un ancien paquebot d’expédition. Cette nouvelle unité, destinée à enrichir la flotte de la compagnie lui permettra de proposer des « itinéraires inédits » à bord d’un navire à taille humaine proposant une qualité de prestations haut de gamme mais aussi de continuer à croître dans le monde des croisières maritimes. Voyons tous les détails de ce nouvel investissement.

 

La Belle des Océans, un « vrai » paquebot pour CroisiEurope

Historique et caractéristiques

Très peu connu sur le marché, ce petit paquebot essentiellement dédié aux croisières d’expédition a été livré en 1989, par les chantiers japonnais Nippon-Kokan Kabushiki Kaisha de Tsurumi. Baptisé Oceanic Grace, puis Oceanic Odyssey en 1997, il fit les beaux jours de la compagnie Japan’s Showa Line jusqu’en 1998. Puis, il fut acquis par la compagnie Clipper Cruise Line qui le renomma Clipper Odyssey et continua à l’exploiter comme tel. Entre temps, il changea de main pour devenir la propriété de l’américain Sunstone Ships Inc. qui, depuis 2013, l’affrète à la compagnie de luxe Silversea. Après une intense rénovation survenue en 2014, la compagnie de luxe italienne le fit essentiellement naviguer dans la zone Asie du sud-est et Océanie. N’ayant pas souhaité renouveler son contrat d’affrètement, c’est finalement la famille Schmitter, propriétaire de CroisiEurope qui jeta son dévolu sur ce navire correspondant à ses attentes et au type de produit qu’elle souhaitait commercialiser.

Mesurant 103 mètres e long pour 15,40 mètres de large, il possède une jauge de 5 218 G.T et peut embarquer jusqu’à 99 membres d’équipage et 124 passagers répartis dans 62 cabines et suites :

 1 suite Océan de 38 m² avec balcon privatif, coin salon avec canapé, lits jumeaux ou queen-size

• 8 suites Riviera de 26 m² avec balcon privatif, coin salon avec canapé, lits jumeaux ou queen-size

• 4 suites Panorama de 25 m² avec 2 grandes fenêtres, coin salon, lits jumeaux ou lit queen-size

 38 suites Horizon de 17 m² avec fenêtre, coin salon, lits jumeaux ou lit queen-size

 9 suites Horizon de 17 m² avec 2 grands hublots, coin salon, lits jumeaux ou lit queen-size

 

Où naviguera-t-il ?

Christian Schmitter, PDG de CroisiEurope, a révélé que le navire devrait faire ses débuts dès l’automne 2019, avec des croisières en Asie, et notamment des rotations au cœur du détroit de Malacca entre Singapour et Phuket dans les deux sens, qui dureront jusqu’en janvier 2020.

A cette date, le navire partira pour un long périple où il passera notamment par la Méditerranée pour effectuer des escales à Chypre, en Grèce et en Italie. Il gagnera également le port de Nice fin mars 2020, où il sera officiellement présenté aux différents partenaires de la compagnie, ainsi qu’à la presse.

Puis, il poursuivra jusqu’à sa destination finale, le fleuve Saint-Laurent, où il devrait être exploité pour la saison estivale 2020.

 

CroisiEurope double sa capacité « croisière maritime »

Épauler La Belle de l’Adriatique

MS La Belle de l’Adriatique

Jusqu’à présent, CroisiEurope ne possèdait qu’un seul et unique navire maritime, La Belle de l’Adriatique, exploité via sa filiale Croisimer. Ce navire mesure 110 mètres de long pour 12 mètres de large, possède une jauge de 3 500 G.T et peut embarquer jusqu’à 197 passagers et 99 membres d’équipage.

Pourtant, à l’époque de son lancement en janvier 2008, il était question de faire construire deux navires jumeaux nommés La Belle du Bosphore et La Belle des Cyclades, qui n’ont finalement jamais vu le jour. Livré par les chantiers belges Meuse & Sambre de Namur, La Belle de l’Adriatique s’apparente plus à un navire côtier qu’à un paquebot à part entière, comme en témoigne sa ligne qui rappelle grandement les navires fluviaux exploités par CroisiEurope. Pourtant, cette unité a effectué de beaux voyages en plus d’offrir des croisières en Adriatique vers les îles de la Croatie et le Monténégro, destination vers laquelle elle est déployée depuis plus d’une décennie. Pour sa première saison, elle a également navigué dans l’archipel des Canaries et propose récemment des voyages entre Chypre et Israël ainsi qu’autour de la Sicile et de Malte. C’est à dire des croisières de cabotage.

 

Un futur développement dans le domaine maritime ?

Avec sa flotte de plus de 50 unités, il est certain que CroisiEurope a su s’imposer comme l’un des leaders de la croisière fluviale européenne, comme en témoignent ses 200 000 passagers annuels dont 55% de passagers français. Désormais, la mythique compagnie alsacienne souhaite s’imposer sur des destinations plus lointaines, à commencer par l’Asie, zone géographique où elle effectue de très belles croisières sur le Mékong ou l’Irrawaddy mais aussi l’Afrique grâce à ses voyages combinant circuit et croisière sur la rivière Chobé, ou encore l’Egypte, destination sur laquelle elle souhaite gagner des parts de marché dès 2020.

Aussi, grâce à La Belle des Océans, CroisiEurope va pouvoir offrir à ses passagers, des destinations maritimes vers lesquelles elle n’était jamais allée et pourra également attirer de nouveaux curieux qui recherchent l’intimité d’un navire à taille humaine mais aussi la francophonie dans toute sa splendeur.

 

Vous souhaitez planifier votre future croisière à bord de La Belle des Océans ou La Belle de l’Adriatique ? Vous comptez partir pour un voyage fluvial inoubliable en Europe ou dans le monde ? Alors contactez dès à présent l’un de nos agents qualifiés pour réserver votre prochain voyage avec CroisiEurope. Ils sont disponibles du lundi au samedi de 09h à 19h au 04 93 08 03 94.

Thomas

Auteur: Thomas

Rédacteur web - Agence Azur Croisières Ayant découvert la croisière il y a près de 20 ans, je n'ai cessé depuis lors, de me documenter sur ce sujet. Mon expérience acquise au cours de mes voyages me permet de vous communiquer ma passion pour les navires de croisières au travers d'astuces et d'actualités. Au plaisir de vous lire et d'échanger sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *