Les compagnies de croisière partent conquérir Cuba en 2017

cuba-croisiere-paquebot

L’île de Cuba, bien connue pour sa salsa, ses cigares, son rhum et ses voitures américaines des années 1950 est en passe de devenir la destination à la mode en 2017. De ce fait, les compagnies de croisières qui opèrent depuis les Etats-Unis, voient en Cuba la possibilité d’offrir à leurs passagers une nouvelle destination inédite compte tenu du peu d’escales effectuées à ce jour. Du côté des compagnies de croisières européennes, on lorgne également sur cette destination depuis de nombreuses décennies. Néanmoins, certaines d’entre elles ont su réagir rapidement et proposent depuis quelques années cette destination hors norme au climat et aux paysages si agréables à travers des croisières au départ de La Havane.

Il faut dire qu’avec la reprise des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba, cette supposition n’est pas aussi farfelue qu’elle en a l’air. En effet, le plus grand état des Caraïbes, sous embargo américain depuis 1962, a vu ses sanctions levées, suite au rapprochement diplomatique, opéré depuis 2014 par les Etats-Unis. Ce rapprochement a atteint son apogée avec la visite du président américain Barack Obama à La Havane en mars dernier, chose qui n’avait plus été faite par un chef d’état américain depuis près de 90 ans. Pourtant, bien que fréquentée par le passé, la capitale, La Havane, a toutes les qualités requises pour devenir une escale incontournable des Caraïbes.

 

Cuba et la croisière, une relation pourtant ancienne

Des escales régulières tout au long du 20e siècle

Dans la première moitié du 20e siècle, La Havane était considérée comme une escale incontournable des croisières aux Caraïbes. Pour preuve, certaines compagnies comme Cunard ou P&O n’hésitaient pas à proposer à leurs passagers des croisières au départ de Miami ou New York, à destination de la capitale cubaine.

A partir de 1962, les croisiéristes américains durent se résoudre à ne plus faire escale sur l’île et plus aucun paquebot en provenance des Etats-Unis n’était autorisé à faire escale sur l’île, à l’exception du Daphné, possédé par Costa Croisières à l’époque qui fit escale à La Havane et 1978, en provenance directe de La Nouvelle Orléans.

Sunbird, faisant son entrée à La Havane en novembre 2002

Sunbird, faisant son entrée à La Havane en novembre 2002

 

A la fin des années 1990 et dans la première moitié des années 2000, certaines compagnies de croisières, essentiellement britanniques, décidèrent de proposer de nouveau la destination durant la période hivernale. Pour preuve, en 2005, l’île a enregistré un total de 122 escales tous ports confondus, soit un total de 102 440 croisiéristes, avant de connaître une baisse notable.

Enfin, notons également qu’en 2011, la compagnie britannique Thomson Cruises proposait même à ses passagers de larguer les amarres depuis La Havane, sur le Thomson Dream (ex Costa Europa).

 

Des possibilités de croisières pour les passagers français depuis 1990

Hiver 1995, Costa Croisières proposait des itinéraires de 7 nuits depuis La Havane

Hiver 1995, Costa Croisières proposait des itinéraires de 7 nuits depuis La Havane

 

A partir de 1995, Cuba décida d’alléger sa politique et de rénover sa gare maritime afin d’attirer de nouveaux les paquebots de croisière. Cette stratégie s’est avérée payante puisque Costa Croisières proposait de nouveau un itinéraire aux Caraïbes effectuant trois escales dans l’île cubaine, à bord du Costa Playa, un petit paquebot d’environ 500 passagers.

Puis, à la fin de la décennie 1990, le voyagiste Nouvelles Frontières, mis à son catalogue des croisières au départ de La Havane à bord du Triton, paquebot qu’elle avait affrété.

En 2002, la compagnie Festival qui armait le Mistral (aujourd’hui Costa neoRiviera) sous pavillon français décida également de tenter des croisières qui faisaient un détour par la capitale cubaine.

Enfin, la compagnie Ponant avait également programmé pour Noël 2009, une croisière de 14 jours à bord du Levant, qui faisait escale à Santiago de Cuba et Cienfuegos.

 

Cuba, une destination au catalogue de nombreuses compagnies

Deux croisiéristes précurseurs

Celestyal Cruises / Cuba Cruise

Louis Cristal lors de sa saison inaugurale à Cuba fin 2013

Louis Cristal lors de sa saison inaugurale à Cuba fin 2013

 

Pour Celestyal Cruises, tout commença durant l’hiver 2013-2014, lorsque l’armateur chypriote Louis Cruise Line (ancien nom de la compagnie) décida de s’associer à la société canadienne Cuba Cruise, afin de former un partenariat et proposer des croisières exotiques faisant escale dans quatre ports cubains dont une nuit complète à La Havane et une autre en Jamaïque.

Le Louis Cristal, navire de 162 mètres de long et pouvant accueillir jusqu’à 1 200 passagers fut choisi pour entreprendre cette aventure et fut décoré de fleurs colorées peintes sur sa coque. Le succès de cette première saison hivernale fut telle qu’elle fut renouvelée l’année suivante avec une traversée de 25 nuits entre Le Pirée et La Havane.

Une nouvelle fois, le succès fut au rendez-vous et l’année suivante, la compagnie, qui avait entre temps changé de nom pour devenir Celestyal Cruises décida de racheter la marque Cuba Cruise et proposer des croisières à Cuba, à l’année, dès 2016. Le succès est toujours au rendez-vous et le Celestyal Crystal entamera une seconde année consécutive à Cuba.

MSC Croisières

MSC Opera amarré au terminal de La Havane

MSC Opera amarré au terminal de La Havane

 

Durant la saison hivernale 2015-2016, ce fut au tour de la compagnie MSC Croisières de faire ses débuts au départ de La Havane, à travers des croisières de 7 nuits vers la Jamaïque, les îles Caïmans et le Mexique avec vol inclus au départ de Paris. La compagnie décida d’y envoyer le MSC Opera, fraîchement rénové, pour débuter cette nouvelle aventure. Par ailleurs, pour pour permettre aux passagers de profiter de cette nouvelle destination, MSC décida d’amarrer son navire durant deux jours et demi dans la capitale cubaine. Le 18 décembre 2015, le MSC Opera réalisait son escale inaugurale à La Havane et devenait ainsi le paquebot le plus imposant à visiter ce port.

Ici aussi, le résultat dépassa les espérances de la compagnie et très vite, elle décida, comme Celestyal Cruises, de proposer un paquebot à l’année, au départ de Cuba et d’alterner deux itinéraires comprenant d’autres escales caribéennes. Mais, ce n’est pas tout, puisque pour l’hiver 2016-2017, MSC envoie un second navire, le MSC Armonia, afin de proposer un second itinéraire incluant une escale de près de 24 heures pour visiter la capitale cubaine et une escale sur l’Île de la Jeunesse.

Quelles compagnies en 2017 ?

Royal Caribbean International

C’est avec l’Empress of the Seas, plus petit navire de sa flotte que le second groupe de croisière mondial débutera ses croisières à Cuba. Ce paquebot de 211 mètres de long et d’une capacité 1 840 passagers partira de Miami le 19 avril 2017, pour effectuer une première croisière de 5 nuits. Puis, le navire sera en tête de ligne à Tampa, et fera de nouveau escale à la Havane les 30 avril et 20 mai 2017, dans le cadre de croisières de 7 et 5 nuits. Puis, durant l’été 2017, le navire devrait enchaîner avec des séries de croisières d’une durée de 5 ou 4 nuits faisant escale à Cuba.

Norwegian Cruise Line

Ici aussi, la compagnie a choisi d’exploiter le plus petit des navires de sa flotte pour débuter ses croisières vers Cuba. Ainsi, le Norwegian Sky, navire de 258 mètres de long pouvant accueillir jusqu’à 2 002 passagers, proposera dès mai 2017, une série de croisières d’une durée de 4 nuits avec une escale de près de 24 heures à La Havane.

Oceania Cruises

Contrairement à sa maison-mère, la compagnie premium Oceania Cruises à choisi d’envoyer à Cuba, l’un des deux plus imposants navires de sa flotte : le Marina. Cet élégant paquebot de 239 mètres de long, capable d’embarquer 1 447 passagers effectuera plusieurs croisières comprenant une escale à La Havane. La première croisière, d’une durée de 14 nuits appareillera depuis Miami le 07 mars 2017.  Le navire enchaînera ensuite par deux croisières au départ de Miami, d’une durée de 11 jours, les 21 et 31 mars 2017, avec escale de plus de 24 heures à La Havane.

 

Regent Seven Seas Cruises

La compagnie de luxe du groupe NCL proposera elle-aussi deux croisières aux Caraïbes avec escale à Cuba. Ces deux itinéraires devraient être effectués au cours du mois d’avril 2017. Le Seven Seas Mariner, somptueux navire de 216 mètres de long pour seulement 700 privilégiés devrait être affecté sur ces itinéraires. De plus, durant cette escale, vous pourrez participer à des excursions étonnantes comme descendre le Malecon à bord d’une authentique Cadillac des années 1950, acheter des cigares cubains authentiques roulés à la main ou vous rendre au bar El Floridita et commandé un mojito, cher à Ernest Hemingway.

 

Azamara Club Cruises

La compagnie premium du groupe RCCL effectuera, elle aussi, une croisière comprenant une escale de plus de 24 heures à Cuba. L’Azamara Quest, charmant petit navire de 180 mètres de long pour 702 passagers se charger de ce périple de 12 nuits, qui débutera le 21 mars 2017, depuis Miami. Une excursion vous permettra de vous rendre dans les lieux les plus célèbres de la capitale comme la Place de la révolution ou le cimetière Christophe Colomb.

 

Et Carnival et ses filiales ?

C’est par le biais d’une filiale créée l’année précédente et baptisée Fathom, que le groupe Carnival a lancé ses croisières à Cuba. La compagnie n’exploite qu’un petit navire, l’Adonia, d’une capacité de 702 passagers seulement, qui a fait son escale inaugurale à La Havane le 02 mai 2016 et devenait ainsi, le premier paquebot d’une compagnie américaine à revenir à Cuba après plus de 50 ans. Malheureusement, Carnival a annoncé qu’elle dissoudrait Fathom en juin 2017, dont le concept basé sur les voyages à impact social ne semble pas avoir convaincu.

Néanmoins, Carnival a annoncé avoir demandé une autorisation gouvernementale et espère lancer ses croisières à Cuba en juin 2017. Néanmoins, on ne sait pas encore si cela se fera avec l’un de ses navires, ou par le biais de l’une des compagnies qu’elle détient comme Costa Croisières, Princess Cruises, Holland America Line, Cunard, Seabourn Cruise Line et bien d’autres encore.

 

Que visiter lors des escales à Cuba ?

La Havane, lieux incontournables

La place du Capitole de La Havane

La place du Capitole de La Havane

 

L’arrivée dans la capitale cubaine ne laisse pas indifférent. Le navire doit se frayer un chemin dans l’étroit canal de Entrada, dont l’entrée est gardée par le fort del Moro et le château de San Salvador de la Punta. Une fois le navire amarré au terminal croisière, vous n’aurez que quelques pas à faire pour déboucher sur la place Francisco, dominée par la cathédrale Saint-François d’Assise. Il ne vous restera plus qu’à flâner dans les ruelles de la Vieille Ville qui abrite des maisons typiques avec leurs balcons en fer forgé. Cette partie de la ville contient également la célèbre rhumerie Havana Club, ainsi que les musées de la pharmacie et de la ville, qui traitent de l’histoire locale. Si vous vous dirigez vers le bord de mer, ne manquez pas la place de la cathédrale, sur lequel trône un magnifique édifice dédiée à la Vierge Marie de l’Immaculée Conception, le château de la Force Réelle ou encore l’ancienne résidence officielle des gouverneurs coloniaux, le Palacio de los Capitanes Generales. Une fois sur le bord de mer, vous pourrez faire de longues promenades sur le Malecon, cette large avenue qui semble accrochée au littoral. Enfin, si vous voulez admirer les lieux incontournables de la capitale cubaine, il vous faudra faire un détour par l’esplanade où ce dresse le majestueux capitole, qui correspond à l’hôtel de ville. A proximité, vous trouverez la fabrique de cigares Partagas, présente depuis plus d’un siècle et demi ainsi que le Grand Théâtre.

Concernant les excursions, les compagnies de croisière  proposent plusieurs thèmes. Vous pourrez par exemple marcher sur les traces du célèbre écrivain Ernest Hemingway et visiter les lieux qui lui étaient chers, lors de ses séjours sur l’île comme vous rendre au bar El Floridita ou passer des soirées inoubliables dans des lieux mythiques à l’image du Habana Café. Si vous préférez les excursions mettant en avant la nature, vous pourrez vous rendre au village pittoresque de Trinidad, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988, profitez de plages paradisiaques comme Santa Maria del Mar et surtout Varadero, considérée comme la plus belle de l’île, ou encore découvrir la réserve naturelle de Las Terrazas ou la vallée verdoyante de Viñales.

 

Île de la Jeunesse

Plages de Punta Frances

Plages de Punta Frances

 

Située au sud-ouest de Cuba, cette île vaut le coup d’oeil pour la beauté de ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines ponctuées de fonds marins magnifiques qui semblent tout droit sorties de romans d’aventures. Située au sud de l’île, le parc national maritime de Punta Frances a été créé il y a plus de 30 ans pour préserver les espèces marines qui peuplent les eaux. Les côtes de l’Île de la Jeunesse diffèrent de l’intérieur des terres, peuplées de nombreuses forêts de pins, alors qu’au nord, la ville principale nommée  Nueva Gerona, semble s’être arrêtée dans les années 1970. L’île abrite également le pénitencier, El Presidio Modelo, où l’ancien dirigeant Fidel Castro y a séjourné : il est aujourd’hui reconverti en musée.

 

Cienfuegos

Hôtel de ville de Cienfuegos

Hôtel de ville de Cienfuegos

 

Surnommée « la Perle du Sud », Cienfuegos dispose d’un riche passé colonial, qui a permis d’inscrire la ville au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Dès le 19e siècle, cette ville fut en avance sur son temps en terme d’urbanisme et d’hygiène. Aujourd’hui encore, il est possible de s’émerveiller devant ces vestiges du passé parfaitement entretenus, à l’image de l’arc de triomphe du parc Marti, du club nautique, de la cathédrale ou du Palacio Ferrer. Située au fond d’une des plus belles baies du monde, vous aurez plaisir à flâner le long du bord de mer où les palmiers longent la route. Non loin de là, le jardin botanique Soledad, passionnera les amateurs de plantes. Créé en 1901, il regroupe plus de 2 000 espèces de plantes, dont 400 orchidées ou 230 palmiers et d’autres végétaux venus du monde entiers sur près de 100 hectares.

Santiago de Cuba

Cathédrale de l'Ascension de Santiago de Cuba

Cathédrale de l’Ascension de Santiago de Cuba

 

Ville située à l’extrême sud du pays, à près de 800 kilomètres de La Havane, elle correspond à la seconde ville du pays. Cette dernière a su garder des vestiges de son passé colonial, à l’image du château del Morro, qui protégeait la ville des attaques de pirates. Le centre historique, symbolisé par la majestueuse cathédrale vaut d’être vu, tout comme l’hôtel de ville qui rappelle une gigantesque hacienda. Au travers des ruelles, les maisons typiques blanches côtoient d’autres demeures aux murs colorés. La ville possède également de nombreux musées dédiés à son fondateur, le conquistador espagnol Diego Velázquez de Cuéllar. L’atmosphère de la révolution Cubaine, commencée en 1959 y règne encore et il est possible de se recueillir aux mausolées de José Marti, philosophe illustre de l’île et de l’ancien chef d’état Fidel Castro.

 

A coup sur, Cuba restera la destination par excellence à découvrir en 2017. Vous possédez désormais toutes les informations nécessaires pour préparer votre futur périple cubain et découvrir les beautés cachées de la capitale, La Havane et devenir un excellent danseur de salsa. Reste à savoir avec quelle compagnie de croisière souhaitez-vous vous rendre à Cuba ? Pour vous aider à faire votre choix, n’hésitez pas à contacter l’un de nos agents au 04 93 08 03 94. Ils sont disponibles du lundi au samedi, de 09h à 19h.

Thomas

Auteur: Thomas

Rédacteur web – Agence Azur Croisières
Ayant découvert la croisière il y a près de 20 ans, je n’ai cessé depuis lors, de me documenter sur ce sujet. Mon expérience acquise au cours de mes voyages me permet de vous communiquer ma passion pour les navires de croisières au travers d’astuces et d’actualités. Au plaisir de vous lire et d’échanger sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *