TOP 10 des plus belles escales croisière en Méditerranée Orientale

Avec l’arrivée du printemps, nous vous proposons aujourd’hui de partir à la découverte de la Méditerranée Orientale, à travers dix escales choisies par nos soins, où les navires de croisières accostent énormément. Faire une croisière en Méditerranée Orientale, c’est visiter des destinations historiques et culturelles et découvrir de grandes civilisations qui ont régné par le passé. Mais où se situe la Méditerranée Orientale ? Si l’on devait tracer une ligne imaginaire, on pourrait dire que la Méditerranée Orientale se situerait à l’est de la mer Ionienne mais elle comprendrait également les pays baignés par les eaux de la mer Adriatique (les côtes est et nord-est de l’Italie, la Slovénie, la Croatie, le Monténégro et l’Albanie). Les deux principaux pays de Méditerranée Orientale sont, bien évidemment, la Grèce et la Turquie.

1. Venise / Italie:

 

Le MSC Musica dans la lagune de Venise

Le MSC Musica dans la lagune de Venise

La destination le plus importante de Méditerranée Orientale est la ville de Venise, située au nord de la mer Adriatique. En 2014, la ville fut le troisième port, le plus fréquenté de Méditerranée avec un total de près de 1 734 000 passagers. Cette affluence tient surtout au fait que la cité des Doges est avant tout, le principal port de départ des compagnies de croisières vers les côtes de l’Adriatique, ainsi que la Grèce et la Turquie. De plus, cette ville, de part sa renommée mondiale, attire également les touristes qui souhaitent découvrir cette ville, hors norme, bâtie sur l’eau. Ils sont nombreux à vouloir flâner parmi la foule nombreuse et les pigeons sur la place Saint-Marc, et admirer le campanile, la basilique ou le palais des Doges. Les mêmes, se pressent bien souvent, pour photographier le pont des Soupirs, qui se trouve à quelques encablures. Le pont du Rialto est également un lieu incontournable de Venise particulièrement visité avec ses petits stands contenus dans les arcades du pont et son marché typique situé non loin. Se promener dans Venise, c’est flâner dans des petites ruelles étroites en se demandant si on va pouvoir réussir à retrouver son chemin, parmi ce dédale et rencontrer des gondoles qui parcourent les canaux de long en large. Le depart de Venise sur un navire de croisière est toujours un moment magique car il permet de découvrir Venise d’une autre manière et de constater à quel point la population grouille sur la place Saint Marc.

2. Dubrovnik / Croatie:

Ville fortifiée de Dubrovnik

Ville fortifiée de Dubrovnik

La Croatie est également un pays de Méditerranée Orientale où les navires de croisière font escale de manière quasi obligatoire. Deux escales sont extrêmement fréquentées. La première est la ville de Dubrovnik, située à l’extrême sud-est du pays. Cette ville fortifiée, avec ses remparts imposants est surnommée « la perle de l’Adriatique ». Connue depuis l’Antiquité, elle s’est d’abord appelée Raguse, jusqu’à la chute de l’Empire d’Autriche-Hongrie en 1918. Puis, la ville a été lourdement touchée suite à la guerre d’indépendance, qui fut menée par la Croatie, afin de s’extraire de l’ancienne Yougoslavie. Deux ans plus tard, l’armée serbo-monténégrine bombarda la ville qui fut détruite à 68%. Aujourd’hui encore, la ville et ses environs gardent les stigmates de ces attaques. Néanmoins, suite à la démocratisation de la croisières, les passagers sont de plus en plus nombreux. En 2014, la ville et ses îles environnantes ont accueilli près de 900 000 croisiéristes. Les paquebots de croisière accèdent à la ville de deux manières différentes : soit en accostant au port, situé à environ 3 kilomètres de la vieille ville, soit en s’ancrant dans la rade située devant la ville fortifiée. Cette deuxième option est nettement avantageuse pour les croisiéristes car ces derniers peuvent débarquer directement au cœur de la vieille ville. L’entrée de ville fortifiée se fait par l’imposante porte Pile, érigée en 1460 en style gothique puis transformée au siècle suivant, en style Renaissance et surmontée d’une statue de Saint Blaise, le protecteur de la ville. A l’intérieur, on trouve le couvent des Franciscains, construit au XIVe siècle, qui comporte un cloître de style roman. On y trouve également l’une des plus vieilles pharmacies d’Europe encore en fonction, dans laquelle vous pouvez acheter des produits cosmétiques naturels, des infusions  et des parfums. Dans le musée, vous pourrez apercevoir un témoignage poignant, le trou percé par un obus, toujours conservé, dans un des murs du couvent en 1991. Egalement à voir, le palais du Recteur, cette ancienne forteresse médiévale qui abritait les appartements du dirigeant de la ville, une prison, une salle des gardes ainsi que des locaux administratifs mais aussi le palais Sponza, construit dans un style gothico-Renaissance au XVIe siècle, il faisait office de centre commercial et de lieu de rencontre des principaux érudits de la cité. Aujourd’hui, ce dernier abrite les archives de la ville. La balade sur les remparts de la ville est également à faire, vous aurez une vue splendide sur les toits ainsi que sur l’horizon de la mer Adriatique. Si vous aimez la hauteur, prenez le téléphérique, reconstruit après la guerre d’Indépendance, qui vous mènera au sommet de la colline Srd où vous aurez un joli panorama sur la ville. Vous pourrez également visiter le musée de guerre, établi dans l’ancien fort impérial.

3. Split / Croatie:

Escale à Split - Croatie

Escale à Split – Croatie

Egalement située en Croatie, la ville de Split est devenue, au fil du temps, une escale prisée de la mer Adriatique. Cette ville s’est construite peu à peu, autour du palais que l’empereur Romain Dioclétien, originaire de la région, s’était fait ériger sur sa terre natale au début du IVe siècle. Aujourd’hui encore, on pénètre dans la ville par la porte d’Argent ou la porte d’Or. Ce palais demeure un monument incontournable de la ville et ses caves parfaitement conservées permettent d’avoir un aperçu sur la vie de l’époque. A l’intérieur du palais, la cathédrale Saint Domnus de Split abritait à l’origine, le tombeau de l’empereur Dioclétien et de sa femme Prisca. Ce n’est qu’en 650 que le bâtiment fut transformé en église et un campanile fut ajouté au XIIe siècle, avant que l’édifice ne soit agrandi et ne devienne une cathédrale qu’au XVIIe siècle. Le centre historique de Split dispose de bâtiment largement inspirés de l’architecture vénitienne. L’artiste croate Ivan Meštrović, y a largement laissé son empreinte à travers de nombreuses sculpture dont l’une des plus imposantes, faite en bronze en 1929 et représentant Grégoire de Nin est visible près de la porte d’Or.

 

4. Athènes / Le Pirée / Grèce:

Athènes - Grèce

Athènes – Grèce

La Grèce est le pays de Méditerranée Orientale qui offre le plus d’escales aux croisiéristes. Les paquebots sont nombreux à accoster au sein de ce pays, qui représente un des plus anciens de Méditerranée. Le port du Pirée est le port principal de Grèce. Il permet aux passagers qui le souhaitent de partir en excursion dans la capitale grecque, Athènes, distante seulement de 7 kilomètres. Le principal lieu touristique de la capitale est, bien sur, la colline de l’Acropole sur laquelle on trouve le Parthénon, temple construit au Ve siècle av J-C sous le règne de Péricles, homme d’état le plus connu de la Grèce Classique. Malgré qu’il soit le temple le plus important avec ses quasi 70 mètres de long, il n’est pas le seul sur le sommet. On trouve également l’Erechtéion, un temple établi à la fin du Ve siècle av J-C, célèbre pour ses cariatides, colonnes qui représentent des statues de femmes, mais également le temple d’Athéna Niké, dédié à la déesse de la victoire. Sur les contours on peut encore voir le théâtre antique de Dionysos, les Propylées, monument représentant l’entrée de l’Acropole ou encore l’odéon d’Hérode Atticus, théâtre d’environ 5000 places, construit en 161. A ne pas manquer également, le musée de l’Acropole qui regroupe près de 4000 œuvres trouvées sur le site. Dans les autres monuments célèbres de la ville vous pourrez admirer le stade Panathénaïque, construit aux alentours de 330 av J-C et rénové pour accueillir les premiers Jeux Olympiques modernes en 1896. Les ruines de l’ancienne agora d’Athènes témoignent également de la vie commerciale, administrative, politique et religieuse durant l’Antiquité. Enfin, vous ne manquerez pas de flâner parmi les ruelles de la vieille ville qui débutent par la place Monastiráki et du quartier qui porte son nom. Adjacente, à la vieille ville, la rue Andrianou permet de s’attabler à une terrasse tout en ayant une jolie vue sur l’Acropole.

5. Katakolon / Olympie / Grèce:

Site archéologique d'Olympie à voir sur l'escale Katakolon / Grèce

Site archéologique d’Olympie à voir sur l’escale Katakolon / Grèce

Katakolon est également une escale prisée des passagers qui aiment la culture antique. Ce petit port, situé sur la côte ouest du Péloponnèse n’a pas grand intérêt puisqu’il abrite une large rue commerçante et de nombreux cafés dans lesquelles vous pourrez apprécier un ouzo, la boisson typique grecque à base d’anis. Mais si les paquebots font escale dans ce petit port, c’est pour offrir à leurs passagers, l’occasion de visiter, l’un des lieux antiques les plus célèbres du monde : Olympie, site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Située à environ 35 kilomètres du port, la ville antique contenait non seulement, l’une des Sept Merveilles du Monde, la statue chryséléphantine de Zeus, dans le temple du même nom mais elle est également le berceau des Jeux Olympiques, qui se sont déroulés pour la première fois en 776 av J-C. Aujourd’hui encore, c’est depuis ce lieu qu’est allumée, tous les quatre ans, la flamme olympique. Le vestige le plus significatif du site est le stade d’une longueur de 192,27 mètres, dont la ligne de départ/arrivée est encore visible. A côté du site, le musée archéologique présente les vestiges retrouvés sur place.

En Grèce, trois îles sont également incontournables des escales de croisières : une est située au nord-ouest en mer Ionienne alors que les deux autres sont situées dans les Cyclades en mer Égée.

6. Corfou / Ile Grecque:

 

Corfou  / Grèce

Corfou / Grèce

Corfou est une île située au nord-ouest du pays, près des côtes albanaises. Cette dernière est très prisée des croisiéristes britanniques. L’attraction la plus célèbre de l’île est le palais de l’Achilleion, non pas pour le bâtiment, en lui même mais pour ses célèbres propriétaires. En 1888, Elisabeth de Witteslbach, plus connue comme impératrice d’Autriche sous le pseudonyme Sissi, qui souhaitait s’établir sur l’île, racheta la Villa Vraila et décida de la transformer en un palais dédié à son héros grec préféré, Achille, d’où le nom de la demeure. L’image du héros de Troie est partout. A la mort de l’impératrice en 1898, la demeure fut achetée en 1907 par l’empereur allemand Guillaume II comme résidence privée. Puis elle fut transformée en hôpital et en quartier général durant les deux Guerres Mondiales avant de devenir un casino jusqu’en 1982. Ce n’est qu’en 1992 qu’elle est redevenue un musée où les images de l’impératrice d’Autriche et de l’empereur allemand ont une place importante. La vieille ville de Corfou possède encore l’influence vénitienne qu’a connu l’île au fil des siècles : les forts et les villas néoclassiques en sont les témoins.  Cette dernière possède des rues, où les artisans se sont établis, et elles côtoient un labyrinthe de petits passages étroits. L’Esplanade de la ville est considérée comme l’une des plus grandes places carrées d’Europe dont le Liston, quartier construit lors de l’occupation française au début du XIXe siècle, abrite de nombreux bars et restaurants. De l’autre côté, la citadelle de Corfou est un vestige de l’époque vénitienne. Elle fut érigée au milieu du XIIIe siècle, et servira par la suite de protection contre l’Empire Ottoman. A ne pas manquer également, le site de Paleokastritsa qui abrite des paysages somptueux tels que des rochers et des grottes baignés par des eaux cristallines. On trouve également un monastère bâti au XIVe siècle disposant d’un très beau cloître ombragé. Autre curiosité de l’île présente sur toutes les cartes postales, le monastère de Vlacherna et, non loin de là, Pontikonissi, appelée également l’île de la souris, car elle aurait cette forme vue d’avion. Selon la légende, cette île serait le bateau d’Ulysse, transformé en pierre par le dieu Poséidon.

7. Mykonos / Ile Grecque:

Mykonos - Grèce

Mykonos – Grèce

 

Mykonos est une île des Cyclades,  connue spécialement pour ses fameux moulins à vent de Kato Myli établis au XVe siècle. Faire escale à Mykonos peut vite s’avérer une opération périlleuse pour les navire de croisières car l’île est très souvent balayée par les vents. Cette dernière ne dispose pas d’un grand quai et des paquebots peuvent se retrouver à l’ancre en cas d’escales multiples le même jour. Une fois à terre, il ne reste plus qu’à se promener dans les petites ruelles de la ville où se dressent les petites maisons blanches typiques de la Grèce. Le quartier de « la petite Venise », reconnaissable aux balcons de bois colorés donnant sur la mer, dispose de nombreux bars ouverts à n’importe quelle heure. Autre curiosité de l’île, l’église Panagia Paraportani, petite chapelle blanche au profil particulier établie dans la vieille ville de Mykonos. Tentez également d’apercevoir la mascotte de l’île, Petros le pélican.

8. Santorin / Ile Grecque:

Village de Oia - escale Santorin / Grèce

Village de Oia – escale Santorin / Grèce

Santorin, est une autre île des Cyclades célèbre pour sa caldeira et des falaises escarpées. L’île, qu’on apparente parfois au mythe de l’Atlantide, a été victime de l’explosion de son volcan vers 1600 av J-C, qui s’est enfoncé dans la mer. Aujourd’hui, lorsqu’on arrive sur Santorin par bateau, on se demande si le sommet de l’île de comporte pas de neige. Illusion d’optique, il s’agit, en fait des maisons blanches regroupées qui donnent cette impression. L’île possède des falaises abruptes qui obligent les paquebots à jeter l’ancre et à débarquer les passagers en chaloupe. Une fois sur le quai, l’ascension peut se faire de différentes manières : soit par télécabines, la plus rapide, soit en empruntant les escaliers en colimaçon à pieds ou à dos d’âne. Au sommet, vous arrivez au village de Fira. Il ne vous reste plus qu’à flâner parmi les ruelles étroites qui comportent magasins de souvenirs et des bijouteries. La ville compte également un musée archéologique, un musée préhistorique et un musée folklorique. Au nord de l’île, se trouve un second village nommé Oia. Il dispose des mêmes paysages composés de petites maisons blanches aux toits colorés. Au centre de la caldeira, il est possible d’aller visiter les restes du volcan et d’admirer le cratère et les formations de laves.

 9. Istanbul / Turquie:

Basilique Sainte-Sophie à Istanbul / Turquie

Basilique Sainte-Sophie à Istanbul / Turquie

Autre lieu magique de Méditerranée Orientale, la ville turque d’Istanbul, située sur deux continents de part et d’autres des rives du détroit du Bosphore. Cette ville, qui s’appelait au départ Byzance, est devenue la capitale de l’Empire Byzantin puis de l’Empire Ottoman sous le nom de Constantinople, du nom de l’empereur Constantin Ier. Le monument le plus célèbre est Sainte Sophie, cette ancienne basilique orthodoxe, reconvertie en mosquée suite à la prise de la ville par les Ottomans en 1453. Cette dernière abrite aujourd’hui un musée, très fréquenté. Non loin de là, on trouve la Citerne Basilique, construite sous le règne de l’empereur Justinien. Elle fut construite en sous-sol, sous la forme d’un grand bâtiment à portiques. Autre édifice religieux, la Mosquée Bleue, tient son nom des céramiques bleues qui ornent les murs intérieurs. Elle comporte six minarets et dispose de coupoles. Pour y pénétrer, vous devez au préalable, vous déchausser. Non loin de là, on peut voir les anciens vestiges de l’hippodrome, achevé sous le règne de Constantin Ier sur lesquels on peut encore voir différentes obélisques. Le palais de Topkapi abritait la résidence officielle du sultan Ottoman entre 1465 et 1853. Répertorié en 1985, au patrimoine Mondial de l’Unesco, il est décrit comme « un ensemble incomparable de bâtiments construits sur quatre siècles, unique par la qualité architecturale de ses bâtiments autant que par leur organisation qui reflète celle de la cour ottomane ». Dès l’entrée, la porte de l’Auguste puis la porte du Salut donnent le ton de part leurs tailles imposantes. Le palais abrite également une importante collection de pierres précieuses et de costumes d’époque. Enfin, le dernier grand lieu à visiter à Istanbul est le Grand Bazar, lieu immense de 200000 m², il contient près de 4 000 boutiques réparties en 58 ruelles intérieures, accessibles par 18 portes. Il s’organise en quartiers selon les produits vendus (épices, bijoux, textiles, tapis, mosaïques…). Enfin, vous pouvez également effectuer une croisière sur le Bosphore et admirer ce magnifique détroit, ainsi que la ville d’Istanbul depuis la mer.

10. Kotor / Monténégro:

Baie de Kotor / Montenegro

Baie de Kotor / Montenegro

Dernière destination parmi les dix choisies, Kotor, ville située au Monténégro. Le relief qui entoure la ville fait penser à un véritable petit « fjord méditerranéen ». La ville ne dispose que d’un quai disponible pour un navire. Comme à Dubrovnik, des murailles entourent la vieille ville. Différents lieux sont à visiter à commencer par la cathédrale Saint Tryphon, construite au XIIe siècle de style roman. Elle abrite une collection d’art vénitien datant du XIVe siècle. Le palais Grégorien, datant du XVIIIe siècle, abrite le musée maritime du pays dans lequel on peut voir quelques modèles d’embarcations. Vous pouvez ensuite vous promener parmi les rues pittoresques de la ville et vous attabler à la terrasse d’un café. Si vous effectuez une croisière dans le fjord, vous ne manquerez pas la visite de Notre-Dame de la Pierre, une église construite sur un îlot rocheux artificiel près de la ville de Perast, située à l’entrée du fjord.

 

Quelles sont les principales compagnies et les ports de départ ?

Les compagnies de croisières disposent de nombreux itinéraires en Méditerranée Orientale. Il est possible de visiter cette région à travers des croisières d’une durée de 8 jours :

La compagnie Costa Croisières effectue des départs croisières depuis Trieste, Venise et Istanbul avec les Costa Mediterranea, Costa Deliziosa et Costa NeoClassica.

La compagnie MSC Croisières effectue des départs depuis Venise, Bari et Brindisi avec les MSC Lirica, MSC Musica, MSC Magnifica, MSC Poesia

La compagnie NCL effectue des croisières au départ de Venise avec le Norwegian Jade

La compagnie Royal Caribbean effectue des croisières au départ de Venise avec le Splendour of the Seas et de Rome/Civitavecchia avec le Rhapsody of the Seas

La compagnie Celebrity Cruises effectue des croisières au départ de Venise avec le Celebrity Constellation et du Pirée avec le Celebrity Equinox.

La compagnie Azamara Club Cruises effectue des croisières au départ de Venise, Le Pirée ou Istanbul avec les Azamara Journey et Azamara Quest.

 

Des croisières plus longues pouvant aller entre 9 et 15 jours sont également au programme des compagnies de croisières :

– La compagnie Costa Croisières effectue des départs depuis Venise avec le Costa Deliziosa et le Costa NeoClassica et depuis Marseille et Savone avec le Costa NeoRomantica.

– La compagnie MSC Croisières effectue des départs depuis Venise avec le MSC Opera et depuis Gênes avec le MSC Sinfonia.

La compagnie Croisières de France effectue des départs depuis Marseille avec les Horizon et Zenith.

– La compagnie NCL effectue des croisières au départ de Venise avec le Norwegian Jade et Barcelone avec le Norwegian Spirit.

– La compagnie Royal Caribbean effectue des croisières au départ de Barcelone avec le Vision of the Seas, et Civitavecchia avec le Rhapsody of the Seas.

– La compagnie Celebrity Cruises effectue des croisières au départ de Barcelone et Civitavecchia avec le Celebrity Equinox, de Civitavecchia avec les Celebrity Reflection et Celebrity Constellation.

– La compagnie Azamara Club Cruises effectue des croisières au départ de Venise, Le Pirée ou Istanbul avec les Azamara Journey et Azamara Quest.

 

Ces dix escales croisieres en Méditerranée Orientale vous tentent ? Vous avez déjà visité cette partie de la Méditerranée et souhaitez faire les escales qui manquent à votre palmarès « croisière » ? Contactez dès à présent votre agence de voyage Azur Croisières. Nos agents qualifiés vous conseilleront afin que vous puissiez visiter la destination qui vous tente le plus. Nos agents sont à votre disposition et à l’écoute de vos projets voyages du lundi au samedi de 09h à 18h au 04 93 08 03 94.

 

 

Thomas

Auteur: Thomas

Rédacteur web - Agence Azur Croisières Ayant découvert la croisière il y a près de 20 ans, je n'ai cessé depuis lors, de me documenter sur ce sujet. Mon expérience acquise au cours de mes voyages me permet de vous communiquer ma passion pour les navires de croisières au travers d'astuces et d'actualités. Au plaisir de vous lire et d'échanger sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *