Actualité des compagnies

Nouveau navire Costa Croisières: le NeoRiviera

Deux bonnes nouvelles pour le prix d’une, pour la compagnie italienne Costa Croisières. D’une part,

Maquette de l'ex-Mistral aux couleurs Costa

Maquette de l’ex-Mistral aux couleurs Costa

Deux bonnes nouvelles pour le prix d’une, pour la compagnie italienne Costa Croisières. D’une part, elle proposera des offres de croisières au départ de Toulon, et c’est là qu’intervient la deuxième bonne nouvelle, car elle y placera en tête de ligne un nouveau navire, le Costa NeoRiviera.

Ce n’est pas vraiment à proprement parler un nouveau navire  puisque celui-ci naviguait depuis 1999  sous le nom de  Mistral, et sous les couleurs de sa filiale Espagnole Ibero Cruceros depuis 2003.

Avec ses 216 mètres sur 29, le NeoRiviera offre à son bord 618 cabines et peut accueillir seulement 1  200 passagers. Par sa relative petite taille, disons par rapport aux autres géants de la flotte, Costa veut renouer avec le concept des « Néo-croisières », mise en place en 2012 avec la refonte du Romantica, devenu le Costa NeoRomantica. Ainsi, avec une plus faible capacité d’accueil, l’idée est de proposer des croisières plus intimes et plus personnalisées, élargissant en passant la gamme et les ambiances  Costa, en ratissant une nouvelle cible de passagers. « Nous proposons sur ces bateaux des itinéraires plus longs, avec des escales plus abouties, des découvertes plus fouillées, des excursions insolites et différentes de celles des grands navires » explique Georges Azouze, président de Costa Croisières France.

Le Costa neoRiviera ne sera pas entièrement « refondu », comme a pu l’être le Romantica, puisque le navire a déjà subi d’importantes rénovations en 2005 puis 2007 avec notamment l’ajout de cabines supplémentaires. En revanche, il sera mis aux couleurs jaunes et bleues, caractéristiques de Costa, cet automne, et naviguera sous son nouveau nom dès le mois de novembre avec une croisière dans les Emirats Arabes Unis au départ de Dubaï. Le nouveau concept de croisières atypiques sera d’ailleurs testé sur ce premier itinéraire, puisque le séjour prévoit des overnights (des nuits à quais) à chaque escale, permettant aux passagers de profiter des villes en soirée.  Ainsi pour cette première croisière, les passagers pourront flâner by night dans les rues de Dubaï, Mascate et Abu Dhabi, ce qui laisse le temps d’approfondir les visites dans chaque ville.

Ensuite, la programmation n’est pas officielle ( donc encore sujette à modifications), mais il est prévu une magnifique croisière de repositionnement le long de l’Afrique avec des escales aux Seychelles, à l’île Maurice, à Madagascar, en Afrique du sud et en Afrique occidentale.

Enfin, c’est à partir du printemps prochain, en avril 2014, que le navire sera positionné dans le port varois de Toulon et proposera des croisières longues (une dizaine de jours) et originales en Méditerranée occidentale. Costa Croisières offrira donc l’année prochaine de très nombreuses formules en Méditerranée, puisqu’elle continue bien sûr, de proposer, de multiples croisières au départ de Marseille ( environ 6 navires y seront positionnés). « Toulon n’est pas un choix par défaut, c’est une offre complémentaire, notamment pour la clientèle internationale, qui va pouvoir découvrir cette région et son arrière pays, où il y a de très belles choses à voir. A un moment, il était aussi normal de faire quelque chose avec Toulon, qui reçoit depuis longtemps nos navires et met à leur disposition des quais lorsque ceux-ci ne peuvent accéder à Marseille à cause du Mistral », explique Georges Azouze.

Si vous souhaitez être les premiers à decouvrir le Costa neoRiviera sortent des sentiers battus pour vous offrir des escales uniques, la croisière au Moyen Orient est déjà disponible sur notre site internet, et pour le reste de la programmation 2014, les itinéraires seront ajoutés en temps réels, dès que nous aurons les informations. Toute notre équipe de vendeurs est à votre disposition pour d’éventuelles questions et réservations, au 04 93 08 03 94.

 

A propos de l'auteur

Aude Rochaix - Communication

Editeur - Responsable communication web chez Azur Croisières depuis 2008 - Passionnée par les croisières et les voyages, j'ai le plaisir de vous retrouver chaque jour sur nos réseaux sociaux pour échanger bons plans, promos et autres astuces sur notre passion commune. Au plaisir de vous lire et de vous renseigner.

3 commentaires

  • Non, Aude, le nom de Grand mistral ne date que de Ibero Cruceros 2004 ou 5.

    Avant, ce bateau s’appelait simplement le Mistral, fleuron 1999 de la compagnie FESTIVAL avec laquelle j’ai fait de merveilleuses croisière, notamment en 1999 avec Italie, Grèce, iles grecques, Syrie et Liban destinations qu’on n’est pas près de revoir… 🙁 Ce bateau battait pavillon français, avait un Commandant français, n’avait encore que des cabines à balcon, mais une grosse centaine de suites (de taille modeste, 25 m² balcon compris, mais grandes par rapport aux cabines de 13 ou 15 m²), au pont 10, toutes avec balcon, et un restaurant dédié aux suites, sans horaire, où chacun avait sa table (Restaurant Rialto – pont 6, qui rappelait un peu le restaurant Yacht-Club de MSC, avec accueil par un Maitre d’hôtel francophone et un service de qualité « 20ème siècle »…

    Il a eu en 2001 et 2002 deux frères, jumeaux et plus grand que lui de 50 mètres, l’Européan Vision et l’European Star, respectivement devenus, à la faillite de FESTIVAL, en 2004, les MSC Armonia et MSC Sinfonia, tandis que Costa rachetait le Mistral pour sa filiale Ibero Cruceros qui le rebaptisait Grand Mistral.

    Le Costa neoRiviera n’est pas, donc, au contraire de son collègue le neoRomantica, la rénovation du Costa Riviera, qui datait de 1961, et est parti à la ferraille en 2001, mais un bateau *moderne*. Et je tiens à dire qu’avec, en plus, les « grandes suites » et « suites royales » rajoutées sur l’arrière, qui n’existaient pas sur le Mistral, nous aurons là un très beau bateau, de taille compatible avec des itinéraires originaux, sans être, du tout, une « pièce de musée », comme pouvaient l’être l’Allegra, le Marina, ou le Voyageur… Il est même beaucoup plus « moderne » que le Classica…

Laisser un commentaire