Actualité des ports

Croisière au départ de Venise: les navires passent au coeur du Grand Canal

Tous les croisiéristes qui ont déjà fait une croisière au départ de Venise ou qui ont déjà fait escale dans ‘incroyable cité des doges gardent tous le même souvenir magique:

Spectacle hallucinant des navires de croisières dans le Canal: vrai plaisir des passagers et vrai danger pour la ville de Venise

Tous les croisiéristes qui ont déjà fait une croisière au départ de Venise ou qui ont déjà fait escale dans l’incroyable cité des Doges gardent tous le même souvenir magique: celui d’apercoir la Place saint-Marc et le Palais des Doges depuis le pont du navire, voire depuis leur cabine balcon! C’est un fait et c’est un incontournable de la croisière en Méditerranée.

Malheureusement derrière ce moment féérique, se cache une vive polémique, soulevée depuis de nombreuses années, celle de la protection de la lagune, et de cette ville hors du commun, classée au patrimoine de l’Unesco depuis 1987.

En effet, malgré sa petite taille et ses quelques 60 000 habitants, Venise est la troisième destination touristique portuaire de méditerranée, derrière Barcelone (Espagne), et Civitavecchia (Rome/Italie). Pour avoir un ordre d’idée, Venise a accueilli sur l’année 2011, quelques 23 millions de touristes internationaux, dont il faut déduire « seulement » 1,7 millions de croisiéristes. Le problème ne vient donc pas de l’affluence des passagers, mais bien du passage des géants des mers dans le Grand Canal et le Canal de la Guidecca.

Plusieurs arguments de taille sont soulevés pour empêcher les mégaships de passer si près de la ville. On reproche tout d’abord aux armateurs une pollution quotidienne indéniable et équivalente, d’après les défenseurs, au passage de 14 000 voitures. Mais plus que tout, on leur reproche évidemment de menacer les fondations déjà fragiles de cette ville construite sur l’eau. Il faut savoir que le tirant d’eau moyen d’un navire de croisière est d’environ 8 mètres alors que le canal n’est profond que de 10 mètres.

Cela va sans dire que l’accident et la vision du Costa Concordia (Costa Croisières) couché si près de l’ile de Giglio (Italie) en janvier dernier, a apporté de l’eau au moulin et c’est bien normal. Le même scénario dans la lagune serait un désastre sur de nombreux plans.

La solution?

Un arrêté ministeriel, interdit théoriquement depuis le 2 mars 2012, tout passage dans le canal des navires de plus de 40 000 tonneaux. En pratique, c’est un peu plus compliqué et il faudra attendre une solution de repli avant que celle-ci ne soit effective, et que les compagnies de croisières soient obligées de se plier à ce réel problème. Construire un port offshore ou faire accoster les bateaux dans les ports de proximités? Quelque soit la réponse, il faudra qu’elle soit rapide tout d’abord pour la préservation de la ville mais aussi,  car des dégâts, ou pire une catastrophe, causé par un navire dans la ville vénitienne, serait dévastateur pour le monde de la croisière.

Découvrir la place Saint-Marc et sa basilique pour la première fois, reste et doit rester un cadeau pour les yeux pour les touristes du monde entier. Il est donc urgent de s’investir pour la préservation de ce patrimoine et de cet héritage si précieux.

N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions à ce sujet et de la beauté que vous évoque Venise que vous l’ayez découvert grâce aux croisières ou sous une autre forme de voyage. Retrouvez également tous les avis clients sur les croisières au départ de Venise, qui partagent gracieusement de nombreuses infos et autres tuyaux qui vous faciliteront la vie lors de cette escapade italienne.

A propos de l'auteur

Aude Rochaix - Communication

Editeur - Responsable communication web chez Azur Croisières depuis 2008 - Passionnée par les croisières et les voyages, j'ai le plaisir de vous retrouver chaque jour sur nos réseaux sociaux pour échanger bons plans, promos et autres astuces sur notre passion commune. Au plaisir de vous lire et de vous renseigner.

Laisser un commentaire